Das Mädchen Rosemarie

Bernd Eichinger
1996
Nina Hoss, Heiner Lauterbach, Mathieu Carrière, Hannelore Elsner

LE FILM

Francfort, dans les années 1950. Rosemarie Nitribitt, une jeune femme issue de la classe populaire rêve d’amour et de gloire. Pour cela, elle souhaite intégrer la haute société. Un espoir fleurit lorsqu’elle rencontre un puissant industriel avec qui elle entame une liaison. Cependant, si pour la jeune femme il s’agit d’une porte d’entrée dans ce monde tant convoité, il ne s’agit pour cet homme que d’une passade. Mais la volonté de Rosemarie est plus forte. Entre passion, espoir et désillusion Rosemarie tente tout ce qu’elle peut pour parvenir à ses fins.

Je vous partage aujourd’hui le film Das Mädchen Rosemarie sortie en 1996 avec Nina Hoss. Je précise, car il y eu auparavant  une autre version. L’interprétation de Nina Hoss dans le rôle principal est captivante. Elle oscille constamment entre jovialité, habillée de grands sourires,  et froideur, à travers des regards glacials et impassibles. Ils font d’elle une beauté téméraire dont émane pourtant une grande fragilité. Ainsi, on découvre un fait divers jamais résolu qui a fait grand bruit en Allemagne rendant ainsi célèbre Rosemarie Nitribitt. Le film offre également une fenêtre sur une période particulière, celle de l’essor économique exceptionnel que connaît l’Allemagne dans les années 1950-1960. Mais il délivre dans le même temps une critique sociale en exposant la dureté des classes bourgeoises et leur mépris des classes populaire. Les acteurs incarnent assez bien l’âpreté mais aussi l’hypocrisie de cette bourgeoisie qui n’hésite pas à profiter de la naïveté et l’ambition d’une jeune femme pour servir leur intérêt sans se soucier de sa personne et du danger auquel ils l’exposent. Je soulignerais également le soin apporté aux décors et surtout aux costumes avec un coup de cœur pour la robe que porte Rosemarie lors de la dernière séquence du film.

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Le film de Bern Eichinger est le remake de la version de 1958 réalisé par Rolf Thiele.
  • Rosemarie Nitribitt a réellement existé. En effet, elle était call-girl de luxe à Frankfurt et a notamment été engagée dans des affaires d’espionnage industriel.
  • Malheureusement, à la fin des années 1950, elle est mystérieusement assassinée. Le meurtre ne sera jamais élucidé.

A VOIR: Pour en savoir plus sur l’affaire Nitribitt, voici un documentaire (en allemand) sur ZDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *